« Réalisez votre passion comme vous le sentez » Mise à Disposition réussie

Dernière mise à jour : 5 mai 2021

Gregory, 31 ans, a trouvé sa voie au sein de l’hippodrome de Salon-de Provence. Travailleur à l’ESAT Les Cigales depuis près de 10 ans, le milieu équin lui a indiqué la porte de sortie vers le milieu ordinaire avec, à la clé, un CDI.


Nous avons fait le récit de Gregory par l’équipe encadrante de l’ESAT en retraçant son parcours et l’accomplissement de son projet professionnel et personnel. Dans cet article, nous avons recueilli le témoignage du principal intéressé et de sa famille afin de connaître le ressenti de chacun et le sentiment de fierté qui se dégage des différentes parties prenantes.


A l’origine de son intérêt pour les chevaux, Gregory confie que c’est l’IME qui lui a fait découvrir cet univers grâce à une activité en centre équestre. De plus, son enfance lui a permis d’être entouré d’animaux et donc de grandir avec un attrait pour ces derniers. Par la suite, son contrat en Espaces Verts a validé ses centres d’intérêt.

Lors de son entrée en stage à l’hippodrome, la première sensation de Gregory était le stress. Un stress qui a été de courte durée car, petit à petit, la confiance du chef d’exploitation a fait grandir la confiance que Gregory avait envers lui-même et en ses capacités. Le point culminant qui a changé sa vision sur son travail fut la patience de son chef d’exploitation et les explications qui lui permettaient de comprendre le fonctionnement des machines. C’est ainsi que le travailleur a commencé à progresser, à prendre des initiatives individuelles et à gagner en autonomie avec des tâches de plus en plus importantes.


Lorsque nous abordons le thème des compétences, Gregory déclare que c’est la patience qui a été la qualité acquise la plus évocatrice et qui a le plus impacté sa vie professionnelle et personnelle. Une patience qu’il voit davantage vis-à-vis des gens qui l’entourent, pour apaiser ses irritations, accepter les critiques constructives de son travail et de sa personne et travailler sur son développement personnel. La confiance en soi s’est renforcée avec la conduite de tracteurs et de la herse, le réglage de l’arrosage et les missions bricolages qui englobent la mécanique, la peinture, la plomberie… Un poste couteau suisse qui a dévoilé le potentiel de Gregory en relevant le pari que l’ESAT lui eût confié. Aujourd’hui, une promesse d’embauche en poche, le chef d’exploitation souhaite faire progresser davantage son « poulain » et lui prévoir une formation de 3 jours l’année prochaine pour les tractopelles.


Face à ces déclarations, les yeux brillants, les parents de Gregory sont très fiers de leur fils. Ils ont vu un changement strict du comportement de Gregory, accompagné d’une stabilité, d’une rigueur et d’une détermination importantes. Et par conséquent, l’embauche a été une évidence. La satisfaction de la famille s’adresse surtout vers l’équipe de l’ESAT qui a fourni un travail essentiel et conséquent, et qui a mené au bout le projet de Gregory, malgré les embûches administratives et les réticences des différentes parties. Gregory est aujourd’hui une fierté pour sa famille, pour l’ESAT et pour lui-même, un exemple pour tous avec une réussite partagée.

A tous ceux qui veulent suivre les pas de Gregory, ce dernier vous conseille de « réaliser votre passion comme vous le sentez » et « d’être à l’écoute de votre famille et du soutien qu’elle vous apportera ».